Qu'est-ce qu'un commissaire aux comptes ?

Le commissaire aux comptes est un auditeur légal, personne physique ou morale, inscrite dans les conditions prévues au Code de commerce. Exerçant au croisement du droit et de l’économie, il est un acteur clé de la sécurité et de la transparence des données financières et extra-financières.

C’est un professionnel indépendant qui a pour rôle principal de formuler une opinion sur la régularité et la sincérité des comptes annuels des entités qu’il audite. Il peut aussi proposer des missions de diagnostic et d’attestation portant sur les données financières, mais également sur des enjeux aussi divers que la RSE ou le numérique.

Son indépendance est garantie par un code de déontologie très strict et son activité est contrôlée par un régulateur, le Haut Conseil du commissariat aux comptes (H3C).

En fiabilisant l’information financière et comptable, il concourt à la sécurité des relations commerciales, financières et boursières, au service de l’intérêt général. Bâtisseur de confiance pour les entités auditées et l’ensemble de leurs parties prenantes (partenaires, banquiers et investisseurs, institutions, etc.), le commissaire aux comptes contribue à la croissance et au développement d’un tissu économique sain et robuste.

De plus en plus de contrôles
Présenter des comptes certifiés est une obligation pour certaines entités (cf. https://www.economie.gouv.fr/entreprises/entreprise-commissaire-compte-obligatoire). Être accompagné par un commissaire aux comptes offre la garantie que les procédures réglementaires, en matière de contrôle et de tenue des comptes, sont respectées. Son intervention améliore le niveau de vigilance et se révèle un excellent accélérateur de progrès en matière comptable.

Le commissaire aux comptes en 10 points clés :

  1. Il exerce en profession libérale, en cabinet, en nom propre ou sous forme de société.
  2. Il est indépendant, extérieur à l’entreprise mais rémunéré par elle.
  3. Il est nommé par l’organe délibérant de l’entité pour une durée de 6 exercices (ou de 3 dans le cadre de la mission dite ALPE), soit en vertu d’une obligation légale, soit sur une base volontaire.
  4. Il prête serment devant la Cour d’Appel.
  5. Il est tenu au secret professionnel.
  6. Il a une déontologie stricte.
  7. Il est tenu à un contrôle d’activité obligatoire sur ses procédures et ses dossiers.
  8. Il suit une formation continue obligatoire.
  9. Il engage sa responsabilité civile, pénale et disciplinaire.
  10. Il est rattaché au ministère de la Justice.

En savoir plus : https://www.lavenirenconfiance.fr

Actualités


« ZE PARKOUR eCAC », la conférence de promotion des professions du chiffre de La Réunion.

Le 3 novembre dernier, commissaires aux comptes et experts comptables ont présenté les deux professions aux étudiants de La Réunion. Un événement qui a réuni pas moins de 550 étudiants et 20…

Lire la suite


Le mois d’octobre sous l’élan de l’attractivité Professionnelle

Durant le mois d’octobre les commissaires aux comptes de la Commission Jeunes et Attractivité Professionnelle de la CRCC se sont mobilisés sur plusieurs établissements scolaires afin de…

Lire la suite


Nouvelle campagne de communication 2022

Une campagne de communication décalée pour mieux faire connaître le commissaire aux compte et ses missions La Compagnie Nationale des Commissaires…

Lire la suite


Évènements


janvier 2023
Pas d'événement actuellement programmé.

Les services de la CRCC pour le CAC


Découvrez les sites et les services qui vous accompagnent au quotidien :

  • Outils
  • Ressources
  • Accompagnement juridique
  • Démarches
  • etc.

Les services pour le cac

Suivez-nous sur Facebook


Nos partenaires